PHILOGRAPHIE //

ou l'amour de décrire, le besoin de traduire, avec ou sans mots

Mon travail oscille entre le « réel » et son expérience subjective ; comment est-ce que je perçois ce qui m’entoure ? A quel point le regard transforme t-il le monde ? Ces questions, très ouvertes, m’amènent au dessin, trace spontanée qui veut traduire un vécu, et par la suite, le marquer dans le temps. Vient ensuite le besoin de jouer ces images dans un espace grâce à la video;

Ces différents procédés que se veulent suivre un cheminement, sorte de digestion, et se rendre ainsi visible, lisible pour un autre .

DE VIE DE PLEIN /

La pratique de la gravure répond à un autre désir, celui de concilier des valeurs avec un corps, des gestes qui sont les miens. La matière du bois me plait par sa simplicité et sa richesse inhérente, à l'empreinte qu'elle laisse et que j'arbore dans mon dessin.

On enlève de la matière, on gratte, on cherche.

On médite sur le tout petit.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now